• +237 233001112
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Réussir sa pépinière de tomate

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Bien que le semis direct soit une possibilité dans la production de la tomate, l’usage de la pépinière demeure la technique la plus pratiquée car elle permet d’obtenir des plants vigoureux, homogènes et sains pour la production en champ. Deux méthodes de pépinière peuvent être utilisées : en pleine terre et sur les plaques de semis (alvéoles).

La pépinière sur alvéoles est une méthode qui permet de produire les plants en toute sécurité avec moins de travail manuel. C’est une méthode qui est très utilisée par les pépiniéristes.

Elle propose les avantages suivants :
• D’être mobile donc ne nécessite pas d’être à proximité du site de production. • De produire les plants plus sains car le terreau utilisé à cet effet est contrôlé.

• De favoriser une utilisation rationnelle des graines.

La préparation du terreau pour plaque de semis peut être une étape facultative car on retrouve sur le marché des terreaux professionnels (Exemple : terreau de marque JARDINOVA).
Pour la fabrication d’un terreau local:

• Collecter de la terre arable, du sable et de la fumure organique bien décomposée.

• Faire un mélange à proportion égale 1 :1 :1.
• Si le producteur le juge nécessaire, stériliser ou désinfecter l’ensemble (à l’aide d’eau bouillante par exemple)

• Ajouter au besoin quelques grammes de NPK pour enrichir le terreau ainsi constitue.

Placer les plaques alvéolées sur une plateforme. Prendre une quantité de terreau, la verser sur la plaque et la repartir dans les alvéoles (trous) avec la paume de la main ; répéter l’opération plusieurs fois pour que le terreau se tasse dans les alvéoles. Pour le terreau amateur, éviter de trop tasser pour faciliter le développement des racines. Éviter de remplir les alvéoles à ras, laisser 1 à 2 cm avec le haut du bord supérieur.

L’entretien de la pépinière consistera à l’arrosage régulier, au au désherbage, au traitement phytosanitaire et dans une moindre mesure à la fertilisation.

- Une irrigation journalière sera effectuée. Si l’irrigation se fait par arrosoir, le feuillage doit rester mouillé le moins longtemps possible. De même, le substrat doit évacuer rapidement l’eau excédentaire.


- En cas de semis de 2 graines/trou, un démariage se fera au stade cotylédons + 1 vraie feuille ouverte. Le plant le plus robuste, le plus droit, le plus vigoureux sera conservé.

- Il se peut que des graines d’herbes germent dans le semis, il faut les éliminer le plus tôt possible sous peine de déchausser les jeunes plants, ce qui peut se révéler préjudiciable pour la survie de la plantule.
• Une fertilisation foliaire peut être effectuée, 15 jours environ après le semis.

Toute plante qui présente des symptômes de virose ou de bactériose, ou sévèrement attaquée par un autre ennemi, sera éliminée. De même, on enlèvera les plantes atteintes par les fontes de semis, les plantes chétives, couchées, ou étiolées ainsi que les mottes désagrégées qu’il sera difficile de transporter puis planter au champ. Dans les zones où le risque de maladies et/ou attaques de ravageurs est important ou en cas d’apparition de symptômes liés à une maladie, des traitements préventifs et/ou curatifs pourront être envisagés 15 jours après le semis.


3.1. Préparation du so


© 2021 Semagri sarl. Tous droits reservés. Propulsé par Azmultimedia